Validité cartes nationales d’identité au Royaume Uni
14 octobre 2020
Tout voir

Pays où une assurance COVID-19 est désormais obligatoire

Assurance voyage COVID-19

Pays où une assurance COVID-19 est désormais obligatoire

 Outre les résultats négatifs de tests PCR, de plus en plus de pays imposent aux voyageurs de souscrire une assurance voyage spéciale Covid-19 couvrant les frais de santé consécutifs à une éventuelle contamination sur leur territoire.

Passeport et billets d’avion ont longtemps suffi pour explorer le monde. Mais avec l’épidémie de Covid-19 qui sévit tout autour du globe, les restrictions se sont progressivement renforcées pour franchir les frontières. Outre le passage d’un test PCR avant le départ, et une éventuelle quarantaine à l’arrivée, de plus en plus d’Etats imposent désormais aux voyageurs de souscrire une assurance voyage pour pouvoir entrer sur leur territoire. Alors que ce type d’assurance n’était imposé que dans six pays seulement (Chine, Cuba, Mongolie, Algérie, Russie et Arabie Saoudite) avant la pandémie, 13 autres l’ont désormais rendu obligatoire.

Au 23 octobre, voici la liste intégrale des pays concernés: l’Afrique du Sud, l’Algérie, Aruba, le Brésil, le Cambodge, la Chine, Cuba, le Costa Rica, l’Equateur, les îles Turks et Caïques, la Jordanie, le Liban, la Namibie, le Népal, la Russie, Saint-Martin, les Seychelles, la Thaïlande et l’Ukraine. Les Emirats Arabes Unis, l’Egypte, Israël et la Polynésie Française recommandent toujours une assurance santé, mais ne l’imposent plus. Cette liste évoluant rapidement, il convient de consulter régulièrement le site France Diplomatie ou de contacter l’ambassade du pays dans lequel vous envisagez de séjourner.

Si quelques-uns d’entre eux ne demandent qu’une simple assurance santé sans plus de précisions, la plupart réclament à ce que les frais de santé, d’hospitalisation ou de rapatriement soient pris en charge en cas de contraction du Covid-19 sur place. Les voyageurs doivent être en possession d’une attestation mentionnant explicitement cette prise en charge qu’ils devront présenter au moment de l’embarquement ou lors du dépôt de demande de visa. C’est notamment le cas de l’Ukraine, du Liban (en cas de test positif), du Népal et de l’Afrique du Sud.

Ce que couvrent les assurances voyage

Avant le départ, les voyageurs doivent donc souscrire une assurance voyage spécifique, sachant que les assurances des cartes bancaires ne proposent pas encore d’attestation avec mention “prise en charge Covid”. “A notre connaissance, aucune banque n’inscrit aujourd’hui sur l’attestation la prise en charge des frais de santé liés à l’épidémie”, confirme David Dumont, président du comparateur d’assurances Insurly, qui estime que “les assurances des cartes bancaires ne sont pas adaptées à la situation que nous vivons actuellement”, en tout cas pour les pays qui imposent la détention d’un document spécifique.

Les assurances voyage spéciales Covid prennent en charge les frais médicaux, de conduite à une hôpital et d’hospitalisation à hauteur du plafond de garantie mentionné dans le contrat. La plupart d’entre elles prennent également en charge un éventuel rapatriement décidé par l’assureur si vous contractez le Covid-19 à l’étranger. Tout retour anticipé décidé par un voyageur qui ne se sentirait plus en sécurité dans le pays en raison de la progression de l’épidémie ne sera quant à lui pas couvert. Pour vous assurer que le rapatriement en cas de maladie Covid est bien pris en charge, référez vous aux conditions générales de votre contrat et regardez s’il existe une exclusion “épidémie”, “pandémie” ou “infection bactériologique”.

La plupart des assurances voyage ne prennent pas en charge les frais d’hébergement ou tout autre frais lié à une quarantaine obligatoire si elle est imposée à l’arrivée dans le pays. En cas de confinement décidé sur place, les frais d’hébergement ne sont également pas pris en charge dans la plupart des cas.

Les tarifs varient du simple au double

Les tarifs des assurances voyage, avec prise en charge des frais liés au Covid-19, varient du simple au double et dépendent de la destination envisagée, de la durée du séjour et de l’âge du voyageur. “Les personnes de plus de 65 ans, qui sont considérées comme plus à risque face à la maladie, auront davantage de mal à trouver une assurance qui accepte de les couvrir, et les prix seront majorés”, souligne David Dumont. Quant au délai de souscription, il est possible de signer son contrat la veille du départ avec les assurances spécialisées qui promettent la réception instantanée de l’attestation Covid-19. Pour plus de sérénité, ne pas hésiter à s’en occuper une semaine avant le voyage.

Bon à savoir, certaines compagnies aériennes, qui souhaitent relancer le trafic, intègrent des assurances voyage adaptées qui sont parfois comprises dans le prix des billets. C’est notamment le cas d’Emirates.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :